Moto Youngtimers
Tous motards, toutes marques, tous âges, le plaisir de la moto et des bons moments, tout simplement !!!

La devise du forum : Amitié, paix, liberté, humour et respect !
cool super

N'hésitez pas à vous enregistrer pour profiter pleinement de toutes les rubriques du forum !

C'est rapide, sans danger et çà fait du bien !!!


salut

L'histoire de la Ducati Monster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'histoire de la Ducati Monster

Message par Black Cat le Ven 25 Jan 2013, 18:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
D’abord baptisé Mostro (Monstre, en italien), le roadster qui va populariser Ducati est présenté en 1992 au salon de Cologne. Son design est l’œuvre du styliste Miquel Angel Galuzzi. C’est un coup de maître, car techniquement, «  Il Mostro  » n’est pas une nouveauté en soi. Le 900 cm3 provient de la 900 SS et le cadre en treillis est issu de la sportive 851, elle-même dérivée de la série des Pantah apparue en 1977. Déclinés en 500, 600 et 650, les Pantah se caractérisent par leurs bicylindres dont la distribution desmodromique est entraînée par courroies crantées. Rebaptisé Monster, le M900 entre en production en 1993, cette fois avec un châssis spécifique. L’année suivante, une version est proposée en 600 cm3, puis en 750 cm3 en 1996. Le succès est au rendez-vous et plusieurs versions proposent divers niveaux de finition. En 1998, en plus des désormais traditionnels coloris rouge et jaune, les Monster 600, 750 et 900 se parent de noir mat en version «  Dark  ». Comme toutes les Ducati, les Monster se singularisent par une mécanique aussi vivante que performante et une partie-cycle qui frise la perfection, tant sur le plan de la légèreté et du freinage que de la tenue de route. Tout à la fois «  motos de puristes  », «  motos jouet  » et «  motos frime  », abordables financièrement en 600 cm3, les Monster ratissent large, en ville, en montagne et chez les filles qui apprécient le gabarit contenu. Même s’il n’est qu’une sportive déshabillée, le Monster offre, grâce à son guidon plat et large, une maniabilité inconnue chez ses frangines de la gamme sport. Et c’est tout  ! Pour le duo, la bagagerie et la protection, niente… Y’a des scoutères, pour ça  ! En 1999, comme la sportive 900 SS, l’injection fait son apparition sur la 900, puis sur la 750 en 2001. Un an plus tard, c’est au tour de la 600 qui devient M620 ie. Toujours en 2001, la M900 hérite du moteur 4 soupapes à double allumage et refroidissement liquide et du monobras de la 916, pour évoluer à nouveau en 2003 en 996 cm3, le moteur étant celui de la 996 SBK. L’échappement est rehaussé, une petite tête de fourche est proposée et la ligne est toujours aussi bestiale. Issu du bloc de 800 cm3, la S2R conserve un moteur à 2 soupapes refroidi par air et gagne un double allumage avec la S2R de 1000 cm3 apparue en 2006 (comme la Multistrada), tandis que la S4RS est dotée du moteur «  Testastretta  » de la 999. Au final, le Monster a permis à Ducati de sortir de la confidentialité. Si, auparavant, les motos de la marque bolognaise ne séduisaient que les amateurs avertis, ce roadster a conquis un large public. Mythique et populaire à la fois  !
avatar
Black Cat
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum