Moto Youngtimers
Tous motards, toutes marques, tous âges, le plaisir de la moto et des bons moments, tout simplement !!!

La devise du forum : Amitié, paix, liberté, humour et respect !
L’Âme et la machine 1881463262 cool L’Âme et la machine 337664734 L’Âme et la machine 1047533509 L’Âme et la machine 423703288 super

N'hésitez pas à vous enregistrer pour profiter pleinement de toutes les rubriques du forum !

C'est rapide, sans danger et çà fait du bien !!!

L’Âme et la machine 3909380360
L’Âme et la machine 3895916967 L’Âme et la machine 2304941161 L’Âme et la machine 1920861096 L’Âme et la machine 2300364322 :moto4: L’Âme et la machine 1647018445 salut
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

C’est la saint...
La météo du jour :
Derniers sujets
» Le jeu du pronostique MotoGP
par Daftom Hier à 21:26

» Eric OLIVER & Denis JENKINSON.
par rt07 Jeu 17 Oct 2019, 21:26

» Johann Zarco la fin de la moto gp pour 2019
par Daftom Jeu 17 Oct 2019, 18:55

» Frederick Lee "Freddie" FRITH.
par Daftom Lun 14 Oct 2019, 21:50

» Pilote de légende: Jarno Saarinen
par Daftom Lun 14 Oct 2019, 21:47

» Cirillo 'Nello' PAGANI
par Arai Sam 12 Oct 2019, 10:43

» Vieilles affiches et publicités en tout genre
par Xaav Sam 12 Oct 2019, 00:46

» Harold DANIELL.
par Daftom Ven 11 Oct 2019, 22:19

» Les motos de compétitions
par rt07 Ven 11 Oct 2019, 18:44

» Mes motos.....1984 à....
par Dexter-95 Jeu 10 Oct 2019, 08:41

» Pilote de légende : HAILWOOD Stanley Michael Bailey "Mike".
par bipbip Mer 09 Oct 2019, 19:38

» zundapp ks 50
par Xaav Mer 09 Oct 2019, 19:19

» Bonjour a vous cher motards et motardes
par Xaav Mer 09 Oct 2019, 19:01

» Coup de propre sur les platines
par Daftom Sam 05 Oct 2019, 21:52

» Ma nouvelle CBR 1100 XX
par bipbip Sam 05 Oct 2019, 18:13

» encore un nouveau
par bipbip Sam 05 Oct 2019, 18:09

» Patrick PONS
par Daftom Lun 30 Sep 2019, 22:06

» Hello tout le monde
par Black Cat Lun 30 Sep 2019, 18:51

» Pilote de légende : Barry SHEENE
par Arai Lun 30 Sep 2019, 16:39

» Les belles italiennes - 15 septembre 2019 - Azay-le Rideau (37)
par bipbip Jeu 19 Sep 2019, 11:58

» Voir le dernier Gp en replay !!
par Daftom Mar 17 Sep 2019, 22:36

» Passion Moto, bowling, voitures, boxe.
par Daftom Mar 17 Sep 2019, 22:25

» Chat perdu ?
par Daftom Lun 16 Sep 2019, 23:22

» ça c'est de la pub !
par Daftom Jeu 12 Sep 2019, 21:39

» Sécurité routière : hausse de la mortalité en août
par Daftom Mer 11 Sep 2019, 23:15

» moto et ciné... deux trois p'tits trucs...
par Daftom Mar 10 Sep 2019, 21:47

» Avec beaucoup de retard...mais comme j'suis à pieds... la route est longue...
par Black Cat Mer 04 Sep 2019, 19:31


L’Âme et la machine

Aller en bas

L’Âme et la machine Empty L’Âme et la machine

Message par Black Cat le Lun 11 Juin 2018, 17:17

Un peu de lecture...

**************************************************

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sans vraiment l’assumer, je n’ai jamais nié l’influence œdipienne de mon goût pour les vieilles. Les anciennes, les mécaniques qui couinent, les rouages qui crissent et l’odeur de l’huile chaude. (On parle motos, ici, vieux dégueulasse. Dons si t’y es pas, change de quai et ne te retourne même pas.)

À l’âge de 15 ans, j’avais traversé la Pologne en 2cv, découvert la Finlande en Dyane et tourné dans le Péloponnèse en Acadiane. Et avec mon solex… Ok, en solex, je n’ai pas vraiment franchi de frontière, à part celle de mon village mais crois-moi, là d’où je viens, d’autres ont été bannis pour moins que ça.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je pourrais vous décrire aussi ma fierté lorsque, plus jeune encore, j’avais le droit de tenir la lampe de poche pendant que mon père essayait de redonner vie à l’un de ces vieux moteurs. Je m’appliquais beaucoup et je savais ne pas bouger tout en lui tendant le bon outil. Alors quand le moteur ronronnait enfin, au moment du verdict sur la séance de cambouis, c’était un peu grâce à moi et je savourais ce moment en observant la satisfaction (parfois le soulagement) sur le visage de mon père. C’était comme une aventure à chaque fois, avec du suspens, des rebondissements et le happy end.

Dix-huit ans, papier rose en poche (ça va, tu suis les pirouettes temporelles ? Tu dis si tu vomis, hein ?), sourire scotché aux oreilles, cheveux aux vent… eh ouais, décapotable, mon vieux ! Ma première voiture était une 2CV6, de deux années mon aînée. Bref, je vais pas te présenter toute la famille, puisque Lisette (c’est ainsi que je l’appelais) était la première d’une longue dynastie de «vieilles».

Alors évidemment, quand arriva le jour de choisir ma bécane, ma chignole, mon cheval de fer, ma prochaine compagne, évidemment, j’ai cherché une vieille.


J’en cherchais une qui sentirait l’huile, qui aurait des choses à raconter. Qui un jour m’emmènerait au bout du monde et ferait ma fierté, le lendemain refuserait d’aller chercher le pain. Et alors je me pencherais à son oreille et je lui demanderais «ben alors ma grande ? t’as le cafard ce matin ? Tu veux qu’on en parle ?». Puis je m’assiérais à côté d’elle, pour essayer de comprendre. Et avec ma lampe de poche, peut-être que je trouverai le problème et le verdict ronronnera et alors, à nouveau, je serai fière. Bref. Je cherchais une vieille, parce que j’avais besoin d’avoir à mes côtés, une âme et du caractère. Parce que je sentais que cette attirance pour les vieilles mécaniques, c’était bien une histoire d’émotions.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je ne vous surprendrai pas si je vous dis qu’évidemment, ma moto aussi, je l’ai baptisée. Elle s’appelle Bertrand. (Oui, c’est bizarre, mais c’est… compliqué. Et puis c’est pas le sujet). Avec Bertrand, j’ai enfourché ma liberté et mon indépendance. Ma première vie seule. J’avais 28 ans et perdu à peu près tout ce que j’avais construit dans mes premières années de vie d’adulte.

Pour compenser la remise à zéro du compteur émotionnel, j’ai fait le plein de 98, et inévitablement, Bertrand est devenu mon support, mon tuteur, mon identité.

Quand elle démarre au quart de tour, je lui dis merci. Quand je lui en demande trop, je lui demande pardon. Quand je la maltraite, je lui promets de faire un effort. Quand elle est malade, je vais lui rendre visite au fond du garage avec un café et des bredele. Parfois, je pense au jour où elle ne sera plus là. J’ai bien conscience que c’est une fatalité. Bertrand a mon âge, mais elle, elle a déjà fait 150000km. Alors que moi, je ne lui en ai mis que la moitié dans son dentier. Alors oui, un jour, Bertrand ne sera plus. Et moi, alors ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En arriver à de telles interrogations à propos d’un tas de ferraille, c’est quelque chose de bien singulier. Peut-être que tu fais partie de ceux qui comprennent carrément ce que je raconte là. Et alors peut-être peux-tu imaginer ce que j’ai ressenti le jour où, évoquant cet attachement que j’avais pour Bertrand, j’ai entendu mon père me dire que la mécanique était, selon lui, la meilleure illustration… de la mort, puisqu’une machine ne faisait qu’imiter le vivant, ce qui prouve bien qu’elle ne l’était, par définition, pas du tout.
Raisonnement indiscutable. Cinglant. Coup de poignard. Arg.

Dans un premier temps, j’ai pensé : «Oui, je sais bien que Bertrand n’est qu’un tas d’atomes assemblés artificiellement, qu’elle ne sort ni d’un chou, ni d’une rose, mais Bertrand a une âme. Peut-être seulement parce que je lui en accorde une. D’ailleurs si elle n’en avait pas, serait-elle capable de générer autant d’émotion ? Si ce tas de ferraille ne sert qu’à révéler la projection de mes fantasmes, cela ne suffit-il pas à lui accorder un statut particulier ?»

J’avais beau essayer de tricoter des arguments d’urgence, l’évidence m’avait tellement sonnée que j’en étais déjà à me demander comment j’avais pu me ridiculiser tant d’années à parler à une créature d’acier… inerte.
C’était comme si Bertrand elle-même se retournait contre moi. M’avouait sa supercherie. Mais qu’est-ce que je raconte ! C’est impossible ! Bertrand n’existe pas ! Et quel nom ridicule pour une moto !

Je crois surtout que j’étais triste de ne plus pourvoir jouir naïvement de cette légitimité accordée par défaut de traiter sa chignole comme une vieille copine, à partir du moment où on vit notre passion avec les tripes et où l’on s’entoure de personnes capables de la comprendre… ou de jouer le jeu.

Et puis j’ai enfilé mon cuir, mon casque, mes gants, et cette même fierté, intacte, à chaque fois que j’enfourche ma bécane et que le moteur se lance. Parce qu’à cet âge, c’est un petit verdict à chaque fois. Un moment magique, une émotion, une histoire. La mienne. Et jusqu’à preuve du contraire, si j’ai encore une âme, c’est un peu grâce à elle.
A Bertrand.


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Black Cat
Black Cat
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur


Revenir en haut Aller en bas

L’Âme et la machine Empty Re: L’Âme et la machine

Message par loustik le Lun 11 Juin 2018, 18:46

L’Âme et la machine 1514966531
avatar
loustik
Youngtimer cadet
Youngtimer cadet


Revenir en haut Aller en bas

L’Âme et la machine Empty Re: L’Âme et la machine

Message par Fab 58 le Lun 11 Juin 2018, 21:59

chouette récit
Fab 58
Fab 58
Youngtimer confirmé
Youngtimer confirmé


Revenir en haut Aller en bas

L’Âme et la machine Empty Re: L’Âme et la machine

Message par Daftom le Lun 11 Juin 2018, 22:51

super, merci!! l'avantage, c'est que si Bertrand la lâche, elle a déjà l'anneau de remorquage...   Riant L’Âme et la machine 423703288

très jolie sinon!! merci
Daftom
Daftom
Youngtimer expert
Youngtimer expert


Revenir en haut Aller en bas

L’Âme et la machine Empty Re: L’Âme et la machine

Message par bipbip le Mar 12 Juin 2018, 11:30

cool
bipbip
bipbip
Youngtimer senior
Youngtimer senior


Revenir en haut Aller en bas

L’Âme et la machine Empty Re: L’Âme et la machine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum