Moto Youngtimers
Tous motards, toutes marques, tous âges, le plaisir de la moto et des bons moments, tout simplement !!!

La devise du forum : Amitié, paix, liberté, humour et respect !
cool super

N'hésitez pas à vous enregistrer pour profiter pleinement de toutes les rubriques du forum !

C'est rapide, sans danger et çà fait du bien !!!


salut

Deux-roues, reprendre goût à la ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deux-roues, reprendre goût à la ville

Message par Black Cat le Dim 07 Mai 2017, 11:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Plus que jamais, c’est en ville que le deux-roues motorisé – moto, scooter voire vélo électrique — donne le meilleur de lui-même. Au prix de quelques précautions sécuritaires et vestimentaires, il garantit des temps de trajet maîtrisés, un stationnement décontracté et, in fine, un énorme gain de temps.


Écologiquement efficaces ou pas, les politiques anti-automobiles sont à la mode, s'exprimant en France comme dans toute l'Europe avec plus ou moins de radicalité. À Londres, la « congestion charge » de 11,50 livres par jour (14 euros) a réduit la circulation automobile de 15%... tout en laissant la métropole anglaise sur la plus haute marche du podium européen des cités congestionnées, avec 73 heures passées dans les embouteillages par an. Paris, avec ses voies fermées à la circulation, n'a plus grand-chose à envier à Londres : les Parisiens passeraient 65 heures par an dans les embouteillages d'après l'institut américain INNRIX. Autre approche du problème, récemment réalisée par la société de guidage satellitaire Tom Tom en compilant les données GPS de ses clients automobilistes, la mesure de l'écart entre les temps de circulation en conditions fluides et chargées. Sous cet angle, Marseille est la cité la plus embouteillée de France, avec des temps de circulation supérieurs de 40% aux heures de pointe (tendance en hausse de 2% en 2016), devant Paris, où les temps s'allongent de 38%, avec la même tendance croissante. Suivent Bordeaux et Montpellier (+31%), Nice et Lyon (+29%), Grenoble, Toulon et Strasbourg (+28%), Toulouse et Rennes (+27%), Nantes, Le Havre et Brest (+25%). Lille ferme la liste des 15 championnes du bouchon, avec un accroissement de 22%.

Face à ce constat, le deux-roues motorisé constitue une parade de plus en plus efficace. Le marché a en effet enregistré en 2016 une hausse de 7,5%. L'usage de ces deux-roues, auxquelles la norme Euro 4 impose depuis 2017 des émissions réduites de moitié, contribue à lutter contre la pollution et constitue un formidable de gain de temps. Même s'il est vain d'espérer que l'usage de ces machines réduise à zéro l'allongement des temps de circulation, la moitié au moins du temps potentiellement perdu en voiture peut être gommée. Sans parler du stationnement facilité...

En Île-de-France, où les temps de trajet moyens sont de l'ordre de 90 minutes par jour selon les derniers décomptes officiels, le gain potentiel peut être estimé à une quarantaine de minutes, dans des plages horaires où cet avantage profite pleinement !

Le trois-roues déploie ses atouts

Corollaire de ces avantages, une concentration sans faille s'impose au guidon. Au chapitre sécurité, de nouvelles normes de tenue vestimentaire viennent d'entrer en vigueur, qui imposent le port de gants homologués, capables de réduire les conséquences d'une chute. Les casques, obligatoires depuis 1980, ont fait de considérables progrès : signalés par des stickers réfléchissants, plus légers, mieux ventilés, ils sont dotés de visières panoramiques et souvent d'écrans fumés intégrés qui permettent d'un geste d'éviter l'éblouissement. Plus besoin, de nos jours, d'arborer un aigle sur le dos comme le chantait Édith Piaf : des vêtements taillés dans des tissus étanches et respirants, renforcés aux épaules, aux coudes et sur la colonne vertébrale, augmentent la sécurité sans recourir au cuir.

La sécurité étant la préoccupation principale des transfuges de l'automobile sans expérience au guidon, le scooter à trois roues s'impose avec sa stabilité naturellement supérieure et son potentiel de freinage accru. Si on y ajoute la protection contre les éléments volontiers renforcée par un tablier et le côté pratique du coffre, qui dispense du transport du casque, cela donne la machine urbaine idéale. Inventé par Piaggio, le créateur des Vespa, le trois-roues a fait de nombreux émules. L'offre, assez chère en raison de la complexité technique des machines, commence en 125 cm3. Leur moteur les destine plutôt à la ville au sens strict. Mais il existe pléthore de machines plus puissantes, à l'aise partout, même sur autoroute. La législation permet leur conduite sans permis moto.

Plus économiques, sur deux roues seulement, les 125 cm3 offrent un moyen accessible de se forger une expérience, avec une offre conséquente de scooters aussi pratiques que faciles d'emploi avec leurs transmissions automatiques. Les motos 125, légères, fiables, économiques à l'usage, affichent des performances qui suffisent en ville et sur bien des voies rapides. En revanche, l'usage en duo se révèlera laborieux. Pour ceux qui privilégient l'aspect économique et utilitaire, mieux vaut opter pour une moto simple, de cylindrée moyenne (500 à 650 cm3), surmontée d'un top-case. L'expérience venue, nombre de motards utilisent en ville des machines conçues pour le grand tourisme, puissantes, confortables, bien protégées et dotées de tous les raffinements de sécurité. À ces solutions à moteur thermique s'ajoute depuis peu une offre de machines électriques, qui peuvent constituer une excellente solution pour le « commuter » régulier. Silencieux, extrêmement vifs, les scooters électriques permettent de couvrir des distances de l'ordre de 100 km sans recharge. À partir de 15 000 euros, le scooter BMW C Evolution est le représentant le plus prestigieux de cette nouvelle génération d'engins.

Source (et suite de l'article) : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Black Cat
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux-roues, reprendre goût à la ville

Message par Daftom le Dim 07 Mai 2017, 22:58

hum hum intéressant merci Très content
avatar
Daftom
Youngtimer expert
Youngtimer expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux-roues, reprendre goût à la ville

Message par bipbip le Lun 08 Mai 2017, 09:45

merki
avatar
bipbip
Youngtimer senior
Youngtimer senior


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum