Moto Youngtimers
Tous motards, toutes marques, tous âges, le plaisir de la moto et des bons moments, tout simplement !!!

La devise du forum : Amitié, paix, liberté, humour et respect !
cool super

N'hésitez pas à vous enregistrer pour profiter pleinement de toutes les rubriques du forum !

C'est rapide, sans danger et çà fait du bien !!!


:moto4: salut
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

C’est la saint...
La météo du jour :
Derniers sujets
» épisode 8 : enfin le nirvana
par bipbip Aujourd'hui à 11:18

» La moto entre 1921 & 1930
par Arai Hier à 22:14

» Mon 900 XJ 31A (la rouge)
par Black Cat Hier à 18:42

» Vieilles affiches et publicités en tout genre
par Arai Hier à 14:07

» La moto entre 1931 & 1940
par Arai Hier à 00:09

» balade hivernale
par Daftom Sam 15 Déc 2018, 22:54

» Commerce : Motoblouz ouvre son premier magasin
par Daftom Sam 15 Déc 2018, 22:51

» COMPARO MOTO GUZZI V7 III CARBON vs DUCATI SCRAMBLER ICON
par Daftom Sam 15 Déc 2018, 22:48

» Tout sur le pneu (par Michelin)
par Daftom Sam 15 Déc 2018, 22:41

» Gros plan sur la sécurité à moto
par Daftom Sam 15 Déc 2018, 22:40

» La moto entre 1941 & 1950
par Daftom Sam 15 Déc 2018, 22:37

» Royal Enfield 650 Interceptor 2019 : au bon chic pour tous
par Black Cat Sam 15 Déc 2018, 12:46

» La magie du dessin
par Daftom Ven 14 Déc 2018, 13:59

» Bonjour, bonne nuit, coucou...
par Daftom Mer 12 Déc 2018, 23:18

» Rappel produit : TC 50 de marque Husqvarna et 50 SX de marque KTM
par Black Cat Mer 12 Déc 2018, 22:34

» Nor-Tec caméra de tableau de bord (9,95 €)
par Daftom Sam 08 Déc 2018, 22:26

» Rappel produit : Scooter à 3 roues Métropolis 12 pouces de marque Peugeot
par Daftom Sam 08 Déc 2018, 22:16

» achat nouveau casque
par Daftom Jeu 06 Déc 2018, 12:18

» Les B.M.W de Légende.
par bipbip Mer 05 Déc 2018, 19:47

» Mon 900 XJ 31A (la noire)
par Daftom Mar 04 Déc 2018, 21:54

» gants furygan hiver
par Daftom Mar 04 Déc 2018, 21:50

» moto légende 2018
par Daftom Sam 01 Déc 2018, 23:04

» Caméra d’action Grundig (chez ACTION)
par Black Cat Sam 01 Déc 2018, 08:10

» Mon atelier de mécanique CLEMENTONI moto roadster...
par Daftom Ven 30 Nov 2018, 22:52

» le père Noël est un connaisseur !
par Daftom Ven 30 Nov 2018, 22:36

» Historique des newletters "Contenus populaires"
par Black Cat Ven 30 Nov 2018, 17:28

» Première moto électrique imprimé en 3D complètement
par Black Cat Mer 28 Nov 2018, 22:26


JEAN-MARC DELÉTANG L'ancien champion est nommé directeur des courses moto

Aller en bas

JEAN-MARC DELÉTANG L'ancien champion est nommé directeur des courses moto

Message par Black Cat le Dim 10 Jan 2016, 14:27

Les tourangeaux connaissent... Wink

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Rendre toute leur crédibilité à nos épreuves est d'autant plus important qu'en France, nous accueillons des événements de renommée planétaire. » - (Photo NR, Sébastien Gaudard)

Inépuisable. Jean-Marc Delétang l'était déjà au guidon lorsqu'il fut, durant plus d'une décennie, l'un des grands noms de l'endurance moto internationale. Le temps semble n'avoir guère de prise sur lui. A 50 ans, le double vainqueur du Bol d'or n'a rien perdu de son énergie. Au contraire !

Concessionnaire moto à Tours et à Blois, « JMD » vient d'être rattrapé par sa passion de toujours, la compétition. Ou plutôt, c'est la Fédération française qui fait appel à lui en qualité de directeur de course permanent. L'expertise d'un grand champion pour revaloriser l'image et le succès des grandes compétitions organisées en France. Jean-Marc Delétang fourmille déjà d'idées, et de projets.

Comment s'est passée cette nomination auprès de la Fédération française de motocyclisme ?

« J'ai été contacté par le président de la FFN, Jacques Bolle. Nous avons eu un long entretien en novembre dernier, près de trois heures… à l'issue desquelles il m'a été proposé cette mission de directeur de course. J'ai pris le temps de la réflexion, et j'ai dit oui. Je me suis surtout senti en phase avec le projet, et je me suis dit que si mon expérience pouvait être utile, j'avais le devoir de m'investir. C'est un défi exaltant pour moi. »

Aviez-vous gardé le contact avec les instances fédérales ?

« Pas directement, même si je connaissais Jacques Bolle ainsi que la plupart des dirigeants fédéraux, que j'ai côtoyés durant ma carrière de pilote. Ce qui m'a notamment convaincu, c'est le fait qu'ils affichaient d'emblée pour moi une certaine confiance. Je suis un peu symbolique, je pense, d'une génération de pilotes d'usines ; un peu le dernier des Mohicans de l'endurance. »

Précisément, en quoi va consister votre rôle ?

« Sur les sept manches du championnat de France de superbike, et sur les quatre courses internationales organisées sur circuits, je vais être en charge de tout ce qui se passe sur la piste ; aussi bien sur le réglement, la sécurité, etc. Je serai le référent de ces organisations, ou plus précisément encore le chef d'orchestre. C'est un travail de coordination important. Songez que sur les 24 Heures du Mans moto par exemple, on a environ trois cents personnes impliquées. »

Il est vrai que des soucis étaient apparus dans l'organisation des grandes épreuves sur piste en France…

« C'est vrai, les instances internationales ont soulevé, notamment l'an passé, des problèmes d'organisation, lors du Bol d'or entre autres. Il y avait une direction de course à la fédération, bien entendu, et avec des gens compétents ; mais le président a souhaité externaliser le poste. Rendre toute leur crédibilité à nos épreuves est d'autant plus important qu'en France, nous accueillons des événements de renommée planétaire, comme les 24 Heures ou le Bol d'or. »

Quand allez-vous débuter dans ces fonctions ?

« Au mois de mars sur le circuit du Mans, à l'occasion de la première manche du championnat de France de superbike. Mais d'ici là, je suis déjà au travail. J'entame une période de formation au côté de Patrick Coutant, qui a été lui-même directeur des courses et que je connais depuis mes débuts. Je sais que son expérience va m'être précieuse. Je vais aussi mener un audit, qui sera un préalable nécessaire à la mise en œuvre d'évolutions. »

Justement, avez-vous déjà des idées ?

« Un point me tient à cœur depuis longtemps, c'est la reconnaissance du travail des bénévoles sur les grandes épreuves, sans lesquels rien ne serait possible. Les commissaires de course, sur lesquels repose la sécurité, accomplissent un travail admirable, comme j'ai pu le mesurer en étant moi-même pilote. Dans certaines situations, on leur doit la vie. Or, ils manquent aujourd'hui de reconnaissance. J'aimerais pourvoir les fédérer au sein d'un club de commissaires, qui participerait à une plus juste reconnaissance. »

Outre ces nouvelles fonctions qui vont vous prendre du temps, vous êtes également à la tête de deux magasins. Comment allez-vous concilier toutes vos activités ?

« Si je revendique une qualité dans ma vie professionnelle, c'est d'avoir su m'entourer d'excellents collaborateurs. Aujourd'hui, les affaires sont bien rodées, et c'est en grande partie grâce à mes équipes. Pour le reste, je sais ce que je fais, et c'est le privilège de la maturité : je ne mets rien en péril. j'ai l'habitude des déplacements fréquents, qui ne sont plus un obstacle avec les moyens numériques d'aujourd'hui. Je resterai aussi réactif par rapport à mes affaires, parce qu'elles concernent une équipe de trente salariés, qui n'est pas réunie par hasard sous une enseigne qui s'appelle Team Delétang ! »

Parcours

> Jean-Marc Delétang est né le 8 octobre 1965 à Blois. Dès son plus jeune âge, il se passionne pour la moto. Mécanicien de formation, il se met en évidence dès 1986 au sein de l'école de pilotage de l'Automobile-Club de l'Ouest.
> En 1992 où il remporte un premier titre de champion de France superbike sur Yamaha, mais également la Coupe du monde Suzuki.
> En 1993, il s'impose dans le Bol d'or aux côtés de Bruno Bonhuil et Dominique Sarron. Présent sur les grandes épreuves d'endurance de la planète, il est aussi appelé en championnat du monde de vitesse (500 cm3) lors du Grand Prix de la FIM sur le circuit de Jarama, en remplacement du triple champion du monde Freddy Spencer.
> En 1995, il remporte son deuxième titre national en Superbike, et termine deuxième des 24 Heures du Mans. Parallèlement, il ouvre son premier magasin de motos, tout près de Blois.
> En 2000, « JMD » remporte son deuxième Bol d'or, mais également les 24 Heures de Spa (avec Fabien Foret et Mark Willis).
> Il met un terme à sa carrière sportive en 2002 pour se consacrer à ses deux magasins de Tours et de Blois, devenant l'un des leaders du marché régional de la moto.

Entretien : Éric Richard

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Black Cat
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: JEAN-MARC DELÉTANG L'ancien champion est nommé directeur des courses moto

Message par Daftom le Dim 10 Jan 2016, 21:25

merci pour l'info.
avatar
Daftom
Youngtimer expert
Youngtimer expert


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum