Moto Youngtimers
Tous motards, toutes marques, tous âges, le plaisir de la moto et des bons moments, tout simplement !!!

La devise du forum : Amitié, paix, liberté, humour et respect !
cool super

N'hésitez pas à vous enregistrer pour profiter pleinement de toutes les rubriques du forum !

C'est rapide, sans danger et çà fait du bien !!!


:moto4: salut
Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» 1 épave -> 3 motos (par Laurent COCHET (aka lolo))
par rt07 Aujourd'hui à 07:09

» Fazer 1000 exup FZS
par rt07 Aujourd'hui à 06:49

» Bonjour au youngmamers
par rt07 Aujourd'hui à 06:27

» DIDIER SUPER, une nouvelle race de philosophe
par lapincompris Aujourd'hui à 00:20

» Vieilles affiches et publicités en tout genre
par Black Cat Hier à 19:16

» Changement de pneu
par Daftom Mar 19 Juin 2018, 23:35

» COCORICO (non pas pour les footeux)
par Daftom Lun 18 Juin 2018, 22:51

» Les silencieux "chinois", ça vaut quoi ?
par Daftom Lun 18 Juin 2018, 21:45

» Bientôt une nouvelle réforme du permis moto ?
par Daftom Lun 18 Juin 2018, 21:36

» 600 CBR type PC23
par XJ58L Sam 16 Juin 2018, 20:20

» Bientôt une loi pour conserver les 90 km/h dans les départements ?
par Daftom Sam 16 Juin 2018, 14:04

» 80 km/h : Édouard Philippe a signé le décret
par Daftom Sam 16 Juin 2018, 14:01

» Les pocket-bikes du staff Honda (Young Machine)
par Daftom Sam 16 Juin 2018, 13:56

» Videos de motos, histoire de regrouper ce qu'on a vu et faire partager
par Daftom Sam 16 Juin 2018, 13:52

» Vincent-Dearden 1000 Black Lightning compresseur 1950
par Daftom Sam 16 Juin 2018, 13:42

» Un jeune pilote espagnol décède en course
par rt07 Jeu 14 Juin 2018, 16:18

» Restrictions de circulation : ça s’étend !
par bipbip Jeu 14 Juin 2018, 10:48

» 45e salon de Tokyo : Kawasaki Z 900 RS
par rt07 Mer 13 Juin 2018, 20:48

» Ma région, mon département, découverte
par Daftom Mar 12 Juin 2018, 22:20

» L’Âme et la machine
par bipbip Mar 12 Juin 2018, 11:30

» Mais pourquoi tu le gardes, ton vieux tracassin ?
par bipbip Mar 12 Juin 2018, 11:27

» journées nationales de la moto et des motards
par Fab 58 Mar 12 Juin 2018, 08:07


Pilote de légende : Giacomo AGOSTINI

Aller en bas

Pilote de légende : Giacomo AGOSTINI

Message par Arai le Ven 13 Fév 2015, 06:56

Giacomo AGOSTINI

Une star et des records

Une petite dizaine d'années à suffi à Giacomo AGOSTINI pour se tailler une place de choix dans le cercle fermé des pilotes moto d'exception. Et même s'il a longtemps profité de la suprématie de son matériel, l'italien restera avec ses 122 victoires en Grand Prix et 15 titres de Champion du monde, l'homme de tous les records.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Giacomo AGOSTINI à 22 ans lorsqu'il découvre les Grand Prix.
Il collectionnera les titres de Champion pendant 10 ans !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
1974 : Agostini vient de quitter MV au profit de Yamaha. Son adaptation au moteur
deux-temps est immédiate et il conserve son titre de Champion du monde 350 avec la OW 16.

Lorsque Giacomo AGOSTINI débarque dans le bain des Championnats du monde de vitesse, au milieu des années 1960, le Continental Circus vit sous le joug des pilotes britanniques et la star du moment s'appelle Mike HAILWOOD. Comme ce dernier, AGOSTINI vient d'un milieu aisé. En revanche, contrairement à l'Anglais qui a toujours été encouragé par son père, l'Italien devra se débrouiller tout seul pour réaliser son rêve de devenir pilote motocycliste professionnel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
1965 : Agostini découvre la catégorie 500 et la MV Agusta. Il obtient ses premières victoires
au Grand Prix de Finlande, en 350 puis en 500.
Une photo du TT 65', il remportera l'épreuve au guidon de la MV Agusta dans la cat. 350cc.

Après quelques courses de côte disputées au guidon d'une 175 Morini, le jeune Agostini se fait remarquer sur les circuits italiens. Lorsqu'il décroche son premier titre de Champion d'Italie en 1963, le jeune Bergamasque est appelé pour succéder à Tarquinio PROVINI, passé chez Benelli. Au guidon de son 350 monocylindre, Giacomo décroche alors un nouveau titre de Champion d'Italie et confirme son immense potentiel en obtenant une remarquable quatrième place au Grand Prix d'Italie de 1964, sur le circuit de Monza. Les tifosi tiennent leur nouvelle star et le conte Domenico AGUSTA n'hésite pas un seul instant à lui offrir une place dans son équipe officiel, sur la MV, aux côtés du déjà célèbre Mike HAILWOOD.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
1973 : La MV d'Agostini porte le N°1 pour la dernière fois. Cette année-là, il partage la place de leader dans le Team avec Phil READ, qui sera Champion à son tour.

Avec sa gueule et ses manières de star
de cinéma, Giacomo AGOSTINI a contribué
à améliorer l'image du sport motocycliste.


DES HONNEURS MERITES
En 1965, Giacomo AGOSTINI remporte ses deux premiers Grand Prix en Finlande, au guidon des MV Agusta, et se classe deuxième des Championnats du monde 500 & 350. En bagarre tout le long de l'année avec la Honda de Jim REDMAN, l'italien aurait même dû décrocher le titre avec la nouvelle 350 MV 3-cylindres, si une panne électrique ne l'avait pas privé de victoire lors de la dernière course à Suzuka, qu'il menait haut la main à quelques encâblures de l'arrivée. A une époque où les paddocks des Grand Prix ne sont rien d'autre que de vulgaires terrains de camping au milieu desquels les pilotes bricolent leurs machines, mangent et dorment dans leur camionnette. Agostini se distingue par la rigueur et le soin qu'il consacre à la préparation de ses motos ainsi qu'à la compétition dans son ensemble. En 1966, il décroche son premier titre de Champion du monde 500. Il devance alors la Honda de Mike HAILWOOD et la Matchless de Jack FINDLAY. Jusqu'en 1972, le jeune Bergamasque ne quittera plus la première place du classement final de la catégorie reine, récoltant par ailleurs les mêmes succès dans la catégorie 350. Même si la concurrence technique n'est alors plus à la hauteur, les usines japonaises s'étant retirées de la compétition à la fin des années 1960, Giacomo s'applique à empiler les victoires et les records du tour sur des circuits où la sécurité n'est encore qu'un vain mot. Alors que les tragiques disparitions de pilotes alimentent régulièrement la chronique, l'italien cumule les succès en évitant les blessures. En 12 ans de carrière, seuls un nez, une jambes et une clavicule cassés auront perturbé son parcours.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
1968 : Giacomo AGOSTINI réalise le Grand chelem en 350cc & 500cc.

DERNIERS EXPLOITS AVEC YAMAHA
En 1974, Giacomo AGOSTINI fâche les tifosi en abandonnant ses mythiques MV Agusta pour signer chez Yamaha. Il empoche néanmoins le titre 350 aec le bicylindre deux-temps de la marque aux trois diapasons et s'offre l'une de ses plus belles victoires sur l'anneau de Daytona, au guidon d'une TZ 750. Pas mal pour un pilote qui découvrait une machine à moteur deux-temps !
En 1975, il décroche sa dernière couronne en 500cc avec le 4-cylindres japonnais. Il revient ensuite chez MV, en 1976, mais les moteurs à soupapes ne peuvent plus lutter contre les deux-temps japonnais. Agostini remporte néanmoins deux derniers Grand Prix, en 350 au Pays-bas et en 500 en Allemagne de l'ouest. Deux succès historiques, puisqu'il faudra, à la suite de cela, attendre la création de la catégorie MotoGP, 27 ans plus tard, pour assister à nouveau à la victoire d'un moteur à soupapes.
En 1977, la mort dans l'âme, Giacomo AGOSTINI prends sa retraite. Il a alors 35 ans.


Giacomo AGOSTINI en QUELQUES DATES

Né le 16 juin 1942 à Brescia, Italie.
. 1962 : premières courses de vitesse sur une 175 Morini.
. 1965 : il remporte ses deux premiers Grand Prix en Finlande, sur MV Agusta.
. 1966 : premier titre de Champion du monde 500 avec MV Agusta.
. 1968 : premier titre de Champion du monde 350 avec MV Agusta, grand chelem en 350 & 500.
. 1972 : il offre à la MV Agusta 3-cylindres son dernier titre mondial.
. 1974 : il signe chez Yamaha et décroche son septième et dernier titre de Champion du monde 350.
. 1975 : il remporte son huitième et dernier titre de Champion du monde 500 sur une Yamaha.
. 1976 : il court ses derniers Grand Prix sur une 350 MV Agusta, en 500 sur une Suzuki et quelques courses sur une 750 Yamaha.
. 1977 : il annonce sa retraite au terme de 122 victoires en Grand Prix, dont 68 en 500.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En 1976, Agostini court quelques Grand Prix 500 avec une Suzuki.
Mais ses résultats ne sont pas concluants et il décide de raccrocher son cuir.

PALMARÈS DE GIACOMO AGOSTINI

.  122 victoires en Grand Prix.
.  15 titres de Champion du monde.
.  350 : 1968, 1969, 1970, 1971, 1972, 1973, 1974.
.  500 : 1966, 1967, 1968, 1969, 1970, 1971, 1972, 1975.
avatar
Arai
Modérateur
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pilote de légende : Giacomo AGOSTINI

Message par Black Cat le Dim 15 Fév 2015, 19:27

Un grand merci pour ce sujet, encore un grand pilote !
avatar
Black Cat
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum