Moto Youngtimers
Tous motards, toutes marques, tous âges, le plaisir de la moto et des bons moments, tout simplement !!!

La devise du forum : Amitié, paix, liberté, humour et respect !
cool super

N'hésitez pas à vous enregistrer pour profiter pleinement de toutes les rubriques du forum !

C'est rapide, sans danger et çà fait du bien !!!


salut

80 km/h sur route : l'avis reporté d'un mois (report électoral ?)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

80 km/h sur route : l'avis reporté d'un mois (report électoral ?)

Message par Black Cat le Sam 10 Mai 2014, 08:58

La possible diminution des vitesses sur route a été reportée au 16 juin, le temps pour le nouveau ministre de l'Intérieur de se plonger dans le dossier.

En 1973, le 80 km/h sur route avait déjà été pratiqué, mais c'était en raison du choc pétrolier. Cette fois, c'est au nom d'un gain supposé sur la mortalité que la décision serait prise.

Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), qui devait examiner le 16 mai la baisse de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire, a reporté sa réunion au 16 juin. Le député (PS) Armand Jung a précisé qu'il avait pris cette décision pour permettre au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et au délégué interministériel à la Sécurité routière Jean-Robert Lopez, récemment installés dans leurs fonctions, de "s'imprégner des lourds dossiers" en question.

"Ce report d'un mois ne me semble pas exorbitant", a ajouté Armand Jung, qui a annoncé que la séance du 16 juin serait ouverte par M. Cazeneuve.

Le CNSR devait donner le 16 mai un avis consultatif sur des recommandations pour réduire le nombre d'accidents de la route.

Étude non prouvée

En 2013, 3 250 personnes ont péri sur les routes, malgré un recul record de 11 % en un an. L'objectif fixé par l'ex-ministre de l'Intérieur Manuel Valls est de faire passer le nombre des personnes tuées sous la barre des 2 000 d'ici 2020.

Parmi les mesures susceptibles de parvenir à cet objectif figure le passage de 90 à 80 km/h de la vitesse autorisée sur l'ensemble des routes bidirectionnelles (deux-voies), où ont lieu 66 % des accidents. Selon des experts, cette recommandation pourrait épargner chaque année 450 morts. Mais leur étude est fondée sur des éléments non scientifiques, contestés vivement par d'autres experts.

Il reviendrait ensuite au Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) de suivre ou non cette proposition, qui serait ensuite appliquée ou non par le gouvernement.

Cette recommandation de limitation de la vitesse à 80 km/h est soutenue par les associations de lutte contre la mortalité routière, mais critiquée par des organisations de motards et d'automobilistes.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

**************************

CNSR et limitation de vitesse à 80 km/h : Report électoral

Visiblement au Conseil National de Sécurité Routière on n’est pas seulement préoccupé par la sécurité des automobilistes, la chasse aux vraies infractions, la formation des conducteurs et la remise en état des routes !

On se préoccupe aussi des échéances électorales et de l’avenir de nos eurodéputés puisqu’on a discrètement appris ce jour que la prochaine assemblée plénière du CNSR programmée pour le 16 mai 2014 a été repoussée d’un mois au 16 juin prochain.
Selon le député Armand Jung (Parti Socialiste), c’est en accord avec les membres du bureau du Conseil National que le choix de reporter cette session de printemps a été fait. Officiellement cette décision est « organisationnelle » car liée aux récentes nominations de Bernard Cazeneuve à la tête du ministère de l’Intérieur et de Jean-Robert Lopez comme délégué interministériel à la Sécurité Routière et directeur de la Direction à la Sécurité et à la Circulation Routière. Mais quand on cherche un peu et qu’on s’éloigne des canaux officiels et étatiques, on apprend que ce choix serait plus politique que pratique et technique comme on veut nous le faire croire.
Selon des sources proches du CNSR, cette décision de changement de date aurait été prise afin de repousser après les élections européennes une possible recommandation du CNSR au gouvernement Valls au sujet de la baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire français. En reportant d’un mois cette réunion et ses recommandations, nos édiles pensent ainsi éviter une sanction électorale supplémentaire et plus importante qu’attendue.

Selon Motomag, ce report politicien est tout à fait envisageable même si on est très surpris par le fait qu’un organisme officiel normalement libre mais aussi indépendant du pouvoir exécutif et politique change la date d’une réunion annoncée comme importante depuis de très longs mois du fait de l’arrivée d’un nouveau ministre qui est en fonction depuis… déjà près d’un mois et demi.

Ce choix politique ne trompera personne notamment quand on connait l’importance de l’opposition à cette décision chez les conducteurs et les motards français. Annoncer une mesure impopulaire et presqu’absurde à 10 jours d’un vote aurait eu des effets dévastateurs. Mais il n’est toutefois pas sur que ce décalage d’un mois de la réunion du CNSR change la donne, les critiques et l’opposition à ce projet dit de « sécurité » routière… plutôt que d’augmentation du nombre des contraventions !

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Black Cat
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum