Moto Youngtimers
Tous motards, toutes marques, tous âges, le plaisir de la moto et des bons moments, tout simplement !!!

La devise du forum : Amitié, paix, liberté, humour et respect !
cool super

N'hésitez pas à vous enregistrer pour profiter pleinement de toutes les rubriques du forum !

C'est rapide, sans danger et çà fait du bien !!!


:moto4: salut
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Le jeu du pronostique MotoGP
par ludo51 Hier à 23:28

» Des ampoules LED pour les feux arrières
par ludo51 Hier à 23:26

» Vieilles affiches et publicités en tout genre
par Black Cat Hier à 23:10

» en cour une125 as3 eropa
par Daftom Hier à 22:57

» 80 km/h sur route : quand le doute s'installe
par Daftom Lun 22 Oct 2018, 22:06

» ma prochaine
par Black Cat Lun 22 Oct 2018, 17:58

» Mon 900 XJ 31A (la rouge)
par Daftom Dim 21 Oct 2018, 22:02

» Nor-Tec caméra de tableau de bord (9,95 €)
par rt07 Dim 21 Oct 2018, 19:38

» Tourangeaux Start Your Engine #12 - 19 octobre 2018 - Chambray-lès-Tours (37)
par Daftom Sam 20 Oct 2018, 22:16

» Mon 900 XJ 31A (la noire)
par Black Cat Sam 20 Oct 2018, 12:42

» Rappel produit : Gants Moto chauffants de marque BERING
par Black Cat Ven 19 Oct 2018, 17:41

» achat nouveau casque
par bipbip Mer 17 Oct 2018, 10:45

» Rappel produit : F750GS et F850GS de marque BMW
par Black Cat Mer 17 Oct 2018, 09:15

» HONDA MONKEY 125
par Daftom Mar 16 Oct 2018, 22:23

» bonjour a tous
par Daftom Lun 15 Oct 2018, 23:13

» ma yamaha sdr 200
par toubaill Lun 15 Oct 2018, 13:09

» Historique des newletters "Contenus populaires"
par Black Cat Dim 14 Oct 2018, 06:35

» Elle roule toute seule !!
par Black Cat Sam 13 Oct 2018, 09:55

» Salon Paris Motor Show 2018 : la moto avec l’auto
par bipbip Ven 12 Oct 2018, 18:00

» Bonjour, bonne nuit, coucou...
par Daftom Jeu 11 Oct 2018, 20:43

» Le marché de la moto se féminise en France
par Daftom Mer 10 Oct 2018, 23:12

» MOTOPOCHE : 14 ans de fiches moto télépoche !
par Daftom Mer 10 Oct 2018, 23:09

» Indian FTR 1200
par Daftom Lun 08 Oct 2018, 23:41

» Et si je mettais des valises rigides...
par Daftom Lun 08 Oct 2018, 23:27

» Humour a l'ancienne
par Daftom Lun 08 Oct 2018, 23:26

» Moto Guzzi V85 TT
par Daftom Mer 03 Oct 2018, 22:31

» moto légende 2018
par Daftom Mer 03 Oct 2018, 00:28

» Benelli ou Bmw
par Daftom Mer 03 Oct 2018, 00:25

» Moto électrique Sur-Ron Light Bee
par Daftom Mer 03 Oct 2018, 00:23

» Fluide Glacial Hors série / Franck MARGERIN et la moto
par Daftom Mer 03 Oct 2018, 00:21


Yamaha crée son service dédié à la moto de collection

Aller en bas

Yamaha crée son service dédié à la moto de collection

Message par chouan le Mar 21 Jan 2014, 18:31

Pour fêter le lancement de son Yamaha Classic Service, l'importateur nous a proposé d'essayer des modèles des années 70 et 80 en compagnie de deux stars, Sarron et Spencer, sur "voyage dans le temps".
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Toute la gamme des Yamaha Classic lancées sur les routes de France pour le baptême de ce nouveau service de restauration, c'est un fascinant voyage dans le temps et les plaisirs disparus de la moto d'avant.
Vous possédez une vieille Yam au fond de votre cave ou espérez retrouver votre première moto ? Vous souhaitez la retaper, mais manquez de connaissances en mécanique ? Vous ne savez où trouver les pièces et les artisans susceptibles de la remettre en état ? Le Yamaha Classic Service (YCS) est fait pour vous. Cette nouvelle initiative de l'importateur français entend valoriser le patrimoine d'une marque forte de 58 ans d'existence, présente depuis 49 ans dans l'Hexagone, et à la tête du parc de motos le plus important sur notre territoire.
Le propos de l'YCS est de faciliter la remise en route du parc[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]dormant et la restauration des Yamaha de plus de vingt ans. Sur le site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] on trouvera dorénavant toute la documentation concernant les anciens modèles, qu'il s'agisse des brochures et dépliants commerciaux, des manuels d'atelier ou des part-lists (catalogues de pièces détachées). Plus de 6 000 références étant disponibles, il est aujourd'hui possible de remonter à peu près n'importe quel modèle de la gamme. Dès lors, et s'il n'en traîne aucun dans votre grange, lequel choisir ? Sur plus de 300 kilomètres au cours d'un périple proposé par Yamaha, nous nous sommes échangé plus de 25 modèles du "conservatoire" maison à la recherche du coup de foudre, de la petite madeleine qui pourrait faire votre bonheur nostalgique. Impressions.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Une machine postérieure aux années 80 : elle vous donnera des sensations relativement actuelles, même si freins, pneus et suspensions ont encore pas mal progressé ces dernières années. Une exception, les twins deux-temps, comme la RD 350 LC ou la TDR 240, qui fournissent véritablement des impressions de conduite "d'un autre âge" (et ça n'a vraiment rien de péjoratif). Nous y reviendrons.
Les années 70. Le véritable intérêt de la démarche consiste malgré tout à remonter plus loin dans le temps. Difficile de rouler années 60, les pièces sont rares et les machines coûteuses sinon caractérielles. Mais sur les années 70, le choix est déjà vaste entre deux grandes familles :

Les gros quatre-temps : Yamaha cherchait encore sa voie, en ce domaine, et la gamme des XS de l'époque n'a pas laissé que de bons souvenirs. Dans l'optique d'un usage "raisonnable" et "mûrissant", on peut revoir ce jugement. Une XS 1100, bien qu'un peu pesante, reste une reine de confort et son moteur garde tout son coffre. La XS 750 est une étonnante révélation à retardement, avec son tricylindre plein de santé, sa transmission très réussie et un gabarit assez menu pour ne plus impressionner personne de nos jours ; un très intéressant compromis à la charnière des anciennes et des modernes. Enfin, une TX 750, une fois fiabilisée (et les dernières séries l'étaient, sans la moindre ambiguïté), se révèle extrêmement plaisante à conduire, avec certes moins de caractère qu'un twin classique, mais une réelle disponibilité à tous les régimes et une homogénéité qu'on lui nia en ce temps où chacun ne jurait que par les quatre-cylindres. Une moto injustement méprisée, à redécouvrir.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Les icônes : on parle ici, essentiellement, d'une XT 500 ou d'une 650 twin. Or, là, comment dire ? Oui, j'ai été déçu, car je les ai retrouvées telles qu'elles étaient à l'époque, c'est-à-dire imparfaites (c'est bien ce qui faisait alors leur charme), assez limitées (à 110 km/h, elles ont tout donné et vibrent désagréablement), mais surtout finalement pas si originales que ça. Après tout, une XT 500, on retrouve peu ou prou les mêmes sensations au guidon d'une KTM 200 Duke aujourd'hui. Et pour ce qui est de la XS, si le moteur est effectivement très démonstratif jusqu'à 3 000 tours/min, il apparaît bien décevant au-delà. Dès lors, faut-il sacrifier à la mode et investir une somme rondelette dans de telles machines ? En essayer une et bien peser les arguments avant, au risque de se lasser assez vite.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Les deux temps. Si l'on place le curseur au début des années 70, on accède à des références complètement différentes, à condition de ne pas être trop regardant sur l'ergonomie, qui en ce temps-là ne faisait pas encore partie des préoccupations des constructeurs, ou sur le freinage, point sur lequel les motos ont pris un énorme coup de vieux. C'est une époque où Yamaha cultivait ardemment le deux-temps, et c'est bien là qu'on retrouve de vraies sensations fortes, tout particulièrement dans les twins. Les monocylindres ne manquent pas pour autant d'intérêt, et des TY aux DTMX, le parc reste énorme. Mais on reste là dans le domaine de petites cylindrées plus urbaines que réellement polyvalentes, et délivrant des sensations finalement encore accessibles aujourd'hui.

En revanche, depuis la 125 YAS1 jusqu'aux dernières RD à air, vous pouvez y aller en confiance : ces machines-là sont de merveilleux outils à plaisir, ces Yamaha étant de surcroît bien plus mélodieuses que les Suzuki et Kawasaki contemporaines. D'abord, ce sont des engins faciles et peu coûteux à restaurer : des roulements, des segments, des pistons, éventuellement un embiellage, il faut peut-être les reprendre plus souvent, mais c'est bien moins complexe et sophistiqué qu'une distribution de quatre-temps. Ensuite, bougies et huiles modernes rendent ces mécaniques bien moins capricieuses que dans leur jeunesse. Nous n'avons pas connu la moindre alerte en plus de 300 kilomètres sous le déluge.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Enfin, on constate dans cette période une qualité de fabrication remarquable, des états de surface superbes, à base de métal plus que de plastique, sur des machines légères et qui (c'est appréciable) peuvent tomber sans gros dégâts. Leur plus gros argument réside toutefois dans le fait qu'elles fournissent des sensations totalement et sans doute définitivement disparues, qu'il faut vivre pour y croire. Ce n'est pas un hasard si, tel un enfant, Christian Sarron n'a pas lâché sa 125 twin de tout le parcours ! Ces petits moteurs ne demandent qu'à jouer et à miauler.

En guise de bilan. Plus largement, rouler en semi-ancienne présente plusieurs intérêts : on attire la sympathie de tous, on vit la route à un nouveau rythme. Surtout, aux allures légales, on a déjà monté tous les rapports et l'on n'éprouve pas l'envie de rouler plus vite, sachant que les freins ne seraient de toute façon pas en mesure de répondre présents ! Du coup, on respecte les limitations, mais sans la moindre frustration : ces motos sont faites pour rouler à ces vitesses-là, sans le côté "pousse au crime" des machines actuelles, si fades quand on tient à ses points. Et il est sans doute significatif qu'en dépit du froid et de l'humidité, Spencer n'ait à aucun moment manifesté l'envie de mettre fin à l'expérience. Impossible de dire, de Sarron ou de lui, lequel arborait le sourire le plus réjoui au bout de deux jours de "supplice" !

michel  Wink
avatar
chouan
Honorable Fondateur
Honorable Fondateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Yamaha crée son service dédié à la moto de collection

Message par BANDIT67 le Mar 21 Jan 2014, 19:16

superbe post chouan, merci du partage   
avatar
BANDIT67
Youngtimer cadet
Youngtimer cadet


Revenir en haut Aller en bas

Re: Yamaha crée son service dédié à la moto de collection

Message par Black Cat le Mar 21 Jan 2014, 20:22

Merci Michel, de la lecture bien saine !  Très content 

La source (quand même): [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une partie de la gamme Yamaha:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Black Cat
Administrateur Fondateur
Administrateur Fondateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Yamaha crée son service dédié à la moto de collection

Message par papyryder le Mar 21 Jan 2014, 21:02

 
avatar
papyryder
Youngtimer confirmé
Youngtimer confirmé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Yamaha crée son service dédié à la moto de collection

Message par olivier41 le Mer 22 Jan 2014, 18:30

moi qui baver sur les beaux 1100 xss , jantes dorées, téte de fourche, toute noire...  
ça teviens en force les vielles...
avatar
olivier41
Youngtimer confirmé
Youngtimer confirmé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Yamaha crée son service dédié à la moto de collection

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum